LE PIC VERT- LES MARES DE HWANGE

Créée en 1995 « Le Pic Vert » est une association qui compte aujourd’hui près de 500 adhérents. Sans but lucratif, elle œuvre en France pour la protection de l’environnement, de la faune, de la flore, des sites et des paysages, la défense de la qualité de la vie et la lutte contre les pollutions et nuisances. Elle s‘est également impliquée dans la sauvegarde de la faune du Parc National de Hwangue situé au Zimbabwe au cœur de l’Afrique Australe.

Dans un pays à l’économie dévastée et manquant cruellement de ressources, ce parc a le plus grand mal à assumer les tâches de gestion qui lui incombent, notamment la préservation de son environnement et de sa faune. Des associations constituées en collectif essaient de sauvegarder sa biodiversité.

Trois espèces de mammifères présentes dans le parc sont particulièrement menacées de disparition et figurent à ce titre sur la liste rouge de l’UICN: le Rhinocéros noir (classement UICN : CR, en danger critique d’extinction), 
le Lycaon (classement UICN : EN, en grand danger), et le Guépard (classement UICN : VU, vulnérable).
Le parc héberge aussi environ 30000 éléphants et plusieurs espèces d’antilopes. C’est un magnifique sanctuaire de biodiversité pour la faune d’Afrique australe. Au total 107 espèces de mammifères et 433 espèces d’oiseaux y sont présentes dont certaines parmi ces dernières sont exclusives de cette région.

Pendant la saison sèche, les conséquences du réchauffement climatique dans cette région imposent que les mares naturelles du parc soient approvisionnées par pompage de la nappe aquifère pour abreuver les animaux. L’assèchement total des mares pendant l’année 2005 a été une tragédie au cours de laquelle des milliers d’animaux sont morts de soif.

L’Association Le Pic Vert a décidé de contribuer à la sauvegarde de la faune du Parc National de Hwangue notamment en sollicitant des partenaires afin de mettre en œuvre un projet qui permette d’assurer l’approvisionnement en eau des mares pendant les saisons sèches.

Depuis 2011, la FONDATION Le PAL NATURE est partenaire de ce programme et contribue au financement de l’achat et de l’installation de nouvelles pompes, alimentées par des panneaux solaires, remplaçant ainsi le système de pompage utilisé jusque-là et devenu vétuste (moteur diesel polluant).
En 2015, après les trois premières pompes déjà financées et installées, la FONDATION Le PAL NATURE a financé la 4ème pompe qui alimente une mare supplémentaire et une 5ème pompe en 2016. Cette dernière est une combinaison hybride comprenant une source d’énergie solaire comme les précédentes, mais aussi un moteur diesel qui prend le relai du pompage pour la nuit. Cela permet de mieux faire face à la demande des éléphants qui s’abreuvent surtout en soirée et une partie de la nuit.

Notre projet a beaucoup fait pour aider à subvenir aux besoins en eau de la faune du parc, mais ces besoins restent immenses, et il reste de la place pour bien d’autres pompes sur les mares naturelles du Parc National de Hwange.

Un autre projet de partenariat avec le Pic Vert concerne la lutte contre le braconnage dévastateur et le suivi des grands animaux du parc à l’aide d’un drone, en début d’année 2017. Ce projet est une première dans ce domaine dans le Parc National de Hwange, tout comme l’a été le projet pompes.

Nous pouvons nourrir l’espoir que le projet drone permettra de mieux connaître la faune du Parc de Hwange et ainsi de mieux la protéger.

Site Internet : http://www.lepicvert.asso.fr/