Borneo Nature Foundation

unnamed (1)

BNF est une organisation à but non lucratif, fondée en 1999, dans un but de recherche et de
conservation de l’une des plus grande forets équatoriale de plaine non fragmentée qui abrite la plus importante population protégée d’orangs-outans au monde (estimation de plus de 6 000 individus) ainsi qu’une importante population de gibbons à barbe blanche (près de 30 000 individus). Leur aire de recherche, de type tourbière marécageuse, regorge d’une biodiversité recensant notamment plus de 170 espèces d’oiseaux et 65 espèces de mammifères. Cette foret de Sebangau représente également un stock non négligeable de carbone qu’il est indispensable de protéger.

Ainsi, grâce à l’implication de leurs équipes de terrain locales, avec à la tête des femmes Dayak, BNF a permis la création du Parc National de Sebangau en 2004 et continue de développer ses partenariats avec des institutions locales (Université de Palangka Raya, Département de l’Environnement, Département pour la Conservation des ressources Naturelles, Centre pour la Coopération Internationale en Management Durable des Tourbières Tropicales…) afin de mettre en place les meilleures stratégies de recherche et de conservation de cet habitat riche en ressources.

tt (1)

Contexte :

Avant que le statut officiel d’aire protégée ne lui soit accordée, la foret de Sebangau a été largement exploitée, d’abord de manière légale et contrôlée, puis de manière illégale et intense. Les exploitants illégaux ont creusé des canaux au sein des tourbières afin de faciliter l’extraction du bois, entrainant par la même occasion un important drainage des ces tourbières. La conséquence au long terme est la dégradation de la tourbe et, plus immédiatement, les incendies de forêt, accélérés également par les changements climatiques des dernières années. Ces incendies causent chaque année – en plus de la
destruction de vastes étendues de forets tropicales – une augmentation majeure des niveaux de CO2 atmosphérique entrainant ainsi d’importants problèmes de santé publique.

En 2015, les incendies provoqués par le phénomène El Nino ont fait rage pendant des mois, brûlant sur leur passage pas moins de 2,2M d’hectares à Kalimantan. 69 millions de citoyens ont été exposés aux fumées toxiques, causant le décès prématurés de plus de 17 000 personnes. Les pertes financières de l’Indonésie ont été estimées à près de 16,1 billions (1,9% du PIB) avec un taux d’émission de carbone supérieure à celui des énergies fossiles de toute l’Union Européenne. Les impacts directs sur le Parc National de Sebangau ont été l’intoxication des stocks de poisson, qui représentent l’apport principal de protéines des communautés locales, ainsi que la perte de 833km2 de forêt.

Les équipes de terrain de BNF ont ainsi été largement impliquées dans le combat direct des incendies de 2015, mettant un point d’honneur à rechercher et tester de nouvelles techniques de réhumidification et de reboisement des tourbières. À l’heure actuelle, BNF dirige ainsi des programmes de recherche écologique et d’éducation environnementale tout en renforçant continuellement les liens communautaires durables, et ce pour éviter de tels désastre écologiques dans le futur.

Différents projets de recherche :

Habitat-Protection-photos

  • Comportement et l’estimation des densités de population de trois primates sauvages (l’orang-outan de Bornéo, le gibbon à barbe blanche et le semnopithèque rubicond)
  • Pose de pièges photographiques ainsi que, nouvellement, d’une surveillance acoustique passive via trois appareils situés dans l’aire de recherche
  • Etude des indicateurs écologiques que sont les papillons et les libellules/demoiselles afin d’évaluer l’état de l’habitat

Actions de conservation proposées par BNF et résultats
attendus :

Planting-October-2016-1-Sabangau-Pau-Brugues-Sintes-edited

L’approche de la BNF consiste à réduire le risque d’incendies, notamment en restaurant les tourbières endommagées, mais également en modifiant l’attitude des communautés locales face à ces problèmes. En effet – en plus de l’implémentation de patrouilles composées de quatre communautés locales ayant à cœur la protection de leur héritage naturel, ainsi que la construction constante de barrages pour maintenir l’humidité des tourbières – BNF souhaite accélérer la reforestation des zones endommagées.

La BNF a pour projet l’utilisation de drones afin de soutenir la dispersion de graines dans des zones difficilement accessibles par voie terrestre. Elle souhaite également agrandir les pépinières communautaires afin d’augmenter la cadence de reforestation tout en donnant des responsabilités aux femmes de ces communautés avec notamment la fabrication de sacs à graines en matières naturelles et dégradables.

Campagne : 1 million d’arbres !

La BNF vise à cultiver, planter et protéger 1 million d’arbres d’ici 2025, véritable stock de carbone pour mener la lutte contre le changement climatique et protéger une vaste forêt tropicale riche en biodiversité.

6b12bfaf-abb9-40f9-93c7-b7bb840ab199


Aide : la Fondation Le PAL Nature a financé 1000 arbres à 2 £  soit environ 2250 € à cette association en janvier 2021.

Plus de renseignements ici :

– Site internet : http://www.borneonaturefoundation.org/en/

– Campagne de financement : https://www.justgiving.com/campaign/1milliontrees

– Page Facebook : https://www.facebook.com/BorneoNature.Fdn/

Crédit photo : BNF