IKAMAPERU

L’Association IKAMAPERU, agissant pour la protection des écosystèmes de l’Amazonie péruvienne a été fondée en 1997 par Hélène Collongues.

Dans les Andes tropicales, la région de l’Alto Mayo est le point de départ du grand corridor biologique nord-amazonien du Pérou. IKAMAPERU y a créé le sanctuaire de Tarangué où vivent à l’état sauvage plusieurs espèces menacées comme le Titi des Andes.

Dans le bassin de l’Amazone, la Réserve Nationale Pacaya Samiria est la plus grande réserve naturelle du Pérou avec 2 183 000 hectares. Elle est formée d’une forêt inondée qui représente un des hydro-écosytèmes les plus complexes de tout le bassin amazonien. A proximité de la réserve, IKAMAPERU a créé, en partenariat avec les communautés locales, le sanctuaire de La Media Luna pour la réhabilitation des primates menacés et la protection de la biodiversité. Une partie des animaux y vit en semi-liberté : des plateformes de nourrissages ont été mises en place pour les habituer petit à petit à ne plus être nourris par la main de l’homme avant de retrouver leur vie sauvage.

IKAMAPERU est la seule association au Pérou qui lutte contre le trafic des animaux sauvages et qui propose un programme de réhabilitation  pour les primates menacés. Un programme de réintroduction est en cours, en collaboration avec la Réserve Nationale Pacaya Samiria.

Objectifs de l’Association :

–    Protéger les espèces menacées
–    Protéger et restaurer leur habitat naturel
–    Accueillir, soigner et réhabiliter les animaux sauvages victimes de trafic
–    Sensibiliser les communautés locales à la préservation des écosystèmes amazoniens
–    Développer une gestion durable des ressources naturelles avec les communautés locales
–    Promouvoir la culture et l’artisanat local
–    Soutenir pour la recherche pour améliorer la connaissance des écosystèmes et de la biodiversité

En 2014, IKAMAPERU a apporté son soutien logistique aux postes de vigilance de la Réserve Pacaya Samiria en prêtant son bateau à moteur et son groupe électrogène dans le cadre des patrouilles de surveillance anti-braconnage et des réunions d’informations. Chaque mois IKAMAPERU envoie un spécialiste avec une tronçonneuse pour couper les troncs d’arbres en travers des cours d’eau de la réserve et permettre le passage rapide des patrouilles.

IKAMAPERU a également créé un centre d’éducation environnementale (Casa Camungo) afin de sensibiliser adultes et enfants à la nécessité de protéger l’environnement.

La FONDATION Le PAL NATURE accompagne financièrement IKAMAPERU depuis 2011.

Plus d’informations sur www.ikamaperu.org